À titre de Gestionnaire BIM pour de grands projets, il fait parti de mes tâches de vérifier et contrôler le nombre acceptable d’avertissements dans les maquettes Revit.  Mais pourquoi est-il important de gérer ce nombre d’avertissements et en quoi cela affecte les maquettes?

Revit est un logiciel paramétrique avec lequel nous bâtissons une maquette en 3d (entre autres), et nous l’oublions souvent parce que notre travail quotidien consiste à travailler sur des plans ou des élévations.  Mais en arrière de ce que nous pouvons voir, quand nous lançons une commande par exemple, Revit, avant de la compléter, s’assure si cette commande ne réglera pas un des avertissements existant.  Si nous avons 50 avertissements dans la maquette, avant de compléter la commande de création de mur par exemple, Revit passera sur chacun des avertissements (en arrière plan) pour s’assurer que cette commande n’en règlera pas une.  Si le nombre d’avertissements dépasse 100 ou 200, un ralentissement sera perceptible à chacune de nos actions…  Imaginez 1000 avertissements ou plus.  Revit vient tellement lourd qu’ouvrir la maquette peut prendre plus de 10 minutes et compléter une action pourrait prendre 10 secondes, ce qui est énorme.

Est-ce qu’il y a un nombre d’avertissements acceptable pour un projet?  Certains disent qu’un avertissement par 1Mo du projet est acceptable, donc un projet de 50Mo pourrait avoir 50 avertissements, tandis qu’un projet de 350Mo pourrait avoir 350 avertissements sans avoir de problème de performance.

Ma règle à moi serait un peu plus sévère : 1 avertissement pour 2Mo.  Un projet de 50Mo = 25 avertissements, 350Mo = 175 avertissements.  En règle générale, j’aime beaucoup être en bas de 100 avertissements pour n’importe que maquette mais la plupart du temps, ce n’est pas possible…

Il y a aussi un des priorités dans tout ces types d’avertissements.  Je priorise ceux qui peuvent avoir un impact sur le modèle lui-même, comme des éléments dupliqués, des murs qui en chevauchent d’autres, des pièces superposées, des éléments identiques qui figurent au même endroits, etc.  Les moins importants seraient ceux qui concernent les lignes légèrement hors axe par exemple.

Une solution pour garder le nombre d’avertissements bas?  Oui!  C’est d’éviter d’en créer!  Quand un avertissement est créé, il y a un message qui apparait dans le coin inférieur droit de l’écran.  Le problème est que personne ne les lit.  Il faut, dès l’apparition de ces avertissement, que l’usager le règle immédiatement.

En résumé, votre Gestionnaire BIM vous achale peut-être trop souvent à votre goût pour régler ce problème, mais j’espère que vous comprenez maintenant pourquoi c’est si important.  Aidez-le à vous aider et faisons le ménage de nos maquettes!

Bonne correction!

Share
This

Commentez